CreativideiLaghi.it – Article dans le Petit Journal de Milan- 28 Octobre 2015

Merci à Sophie Her pour cette interview sur mon projet:

http://www.lepetitjournal.com/milan/economie/228761-graine-entrepreneur-eshop-createurs-lacs

GRAINE D’ENTREPRENEUR – Un e-site pour les créateurs des lacs

Si l’Italie du nord est célèbre pour ses lacs et sa gastronomie, elle l’est moins pour ses créateurs. Faire connaître leur talent est le fil conducteur du site de vente en ligne www.creativideilaghi.it. Au delà de l’outil, il s’agit d’un concept pour faciliter l’échange entre les créateurs de cette région, mais aussi pour leur permettre de développer leur activité tout en restant focalisés sur leur créativité. La rédaction a posé quelques questions à Ludivine Renault de Haas à l’origine du projet.

Lepetitjournal.com : Ludivine, vous êtes française et vous vivez en Italie depuis maintenant quatre ans. Vous êtes à l’origine de la plateforme de commerce en ligne www.creativideilaghi.it. De quoi s’agit-il  exactement ?
Ludivine Renault de Haas : www.creativideilaghi.it est en effet une plateforme de vente en ligne qui permet aux créateurs de la région des lacs dans le nord de l’Italie de se faire connaître et donc de développer leur activité. Il s’agit de leur permettre de se concentrer sur la création et non sur la promotion de leurs produits.

Vous avez toujours travaillé dans le secteur du marketing. Et il vous arrive vous-même de faire parfois des activités manuelles. Mais de là à lancer un site ! Qu’est-ce qui vous a poussé à concrétiser ce projet ?
J’ai en effet toujours travaillé dans un contexte international avec les technologies à des fins de marketing. Je suis moi-même une très grande utilisatrice d’internet pour effecteur des achats. Réaliser des travaux manuels, oui…mais juste pour le plaisir ! Je fais de la céramique, de la couture, du tricot, etc. il m’arrive de rénover des meubles aussi. C’est comme ça que je me suis rendue compte qu’il y a de vrais talents autour de moi, là où j’habite dans la région des lacs et que j’avais envie des les accompagner pour les valoriser.

Des sites internet pour des créateurs, ça ne manque pas. Quelle est la valeur ajoutée ?
Bien sûr que des plateformes du genre, ça existe ! Mais le concept en plus de la vente en ligne est un service de conseil et de proximité. Je sélectionne moi-même les créateurs. Je veux que tout soit le plus facile possible pour eux afin qu’ils se concentrent sur la création. Moi je fais le reste !

Les aider à vendre c’est clair, mais les conseiller. Qu’entendez-vous par là ?
J’ai plein de projets pour eux ! Comme par exemple l’organisation de cafés pour que les clients viennent retirer leurs achats et que les créateurs puissent échanger avec eux, des cours sur leur savoir-faire, des marchés artisanaux type factory markets, etc.
Concrètement comment fonctionne la plateforme ?
Avant tout, il y a une rencontre avec le créateur. Pour moi c’est fondamental. Si un créateur est intéressé par le concept, il lui suffit de me fournir les informations demandées pour que je puisse créer sa boutique sur le site. Une fois cette première étape effectuée, je rentre les produits pour la vente en ligne. Côté client, rien de plus simple : Choix du produit-Clic-Achat. Livraison.

Le site sera officiellement lancé le 16 novembre avec aujourd’hui une dizaine de créateurs. Vous souhaitez en trouver d’autres. Quelles démarches un créateur intéressé doit-il entreprendre ?
Actuellement le projet est en phase de pré lancement. Je souhaite naturellement mettre en avant toujours plus de talents, mais aussi offrir toujours plus de choix aux clients. De ce fait je cherche en effet des créateurs – des artisans, des artistes mais aussi des personnes comme vous et moi – qui travaillent le bois, la céramique, les tissus, le papier, le verre, la photo. La seule chose qu’on ne peut pas mettre en ligne ce sont les denrées périssables.
Le site sera en effet lancé le 16 novembre juste à temps pour que les créateurs puissent fabriquer les produits pour Noël. Les créateurs intéressés ont juste à prendre contact avec moi et on discutera du projet autour d’un café !

Pour prendre contact avec Ludivine Renault de Haas : info@creativideilaghi.it

Propos recueillis par Sophie Her (www.lepetitjournal.com/milan) – mercredi 28 octobre 2015

Embaucher une personne de plus de 40 ans ayant eu une interruption volontaire de carrière.

Les avantages pour une entreprise à embaucher une personne de plus de 40 ans ayant eu une interruption volontaire de carrière.

Le paradoxe du recrutement est :

  • quand on est jeune diplômé les entreprises ne nous recrutent pas car pas assez d’expérience
  • quand on a plus de 40 ans, les entreprises nous recrutent que pour notre expérience et pour des postes de management.

Mais que se passe t’il quand on a plus de 40 ans, une expérience variée mais aussi une interruption de carrière – Bien souvent nous ne sommes pas considérés car nous postulons à des postes pour des personnes ayant environ 5 ans d’expérience et les entreprises nous considèrent trop âgés .

Et pourtant, il n’y a que des avantages pour une entreprise à recruter notre profil :

  • Les enfants sont plus grands, donc pas de problème d’enfants malades à garder
  • Plus de congé maternité
  • L’extrême motivation de « sortir » de la maison et d’obtenir de la reconnaissance
  • Le savoir faire et savoir être pour un bon équilibre vie professionnelle et vie personnelle.
  • Et encore 20-25 ans à travailler avant la retraite, donc un investissement sur l’avenir pour l’entreprise

L’expérience personnelle d’éducation des enfants, de la gestion d’une maison et des projets familiaux (rénovation maison, déménagement, vacances ludique, investissement dans des projets écoles ou associatifs…) ne sont pas valorisés dans le CV alors quelles pourraient être traduites en: Gestion de Crises, Gestion de Projet, administratif/ Back office, comptabilité Logistique...

Ces expériences nous permettent une adaptation rapide et efficace à un nouvel emploi,

Nous ne demandons pas immédiatement des postes de management (nous avons parfaitement conscience que nous avons le temps ) et nous avons aussi moins envie de changer d’entreprise régulièrement pour « faire carrière », donc l’entreprise peut sans crainte investir sur la personne (formation, suivi ..)

En résumé recruter une personne de plus de 40 ans avec une interruption volontaire de carrière ne présente que des avantages :

  • Disponibilité
  • Réactivité
  • Adaptabilité
  • Maturité
  • Fidélité à l’entreprise
  • Indépendance
  • Flexibilité

«  Le miroir aux alouettes »de l’expatriation 

Beaucoup d’articles parlent des bienfaits sur une carrière des personnes qui partent travailler à l’étranger. Mais cela n’est valable que pour celui qui part « travailler » pour en entreprise en expatriation. Pas pour le conjoint qui suit et qui se retrouve sans travail rémunéré et valorisé.

Car faire le choix de partir est un choix de famille mais le conjoint qui suit n’est pas moins performant professionnellement parce qu’il/elle est parti.

Nous avons toujours le même diplôme, la même expérience professionnelle mais en plus nous avons la capacité/devoir de s’adapter et d’adapter la famille à un nouvel environnement sans le cadre rassurant de l’entreprise.

Et pourtant lorsque l’on recherche un emploi dans un pays étranger les quelques mois qu’il a fallu pour adapter, organiser notre nouvelle vie sont un frein, sans compter bien sur la langue car même si vous parlez plusieurs langues, il faudra toujours parler parfaitement la langue du pays pour être recruté localement.

L’expérience et la maturité que nous avons pu acquérir pour s’adapter à ce nouvel environnement n’est absolument pas valorisé par les recruteurs.

Alors aujourd’hui souvent je me pose la question, est ce que l’expatriation est un plus ?

Au niveau personnel, je peux répondre oui absolument mais professionnellement cela ne m’a jamais permis de trouver un travail.

Je sais que quand j’ai eu la possibilité d’obtenir une entretien d’embauche, j’ai été à chaque fois recruté car mon expérience de vie m’a permis de me remettre en question, d’analyser mes forces et faiblesses et de savoir exactement ce que je peux proposer à une entreprise et ce que je recherche d’un entreprise pour que la relation soit vraiment Win-win.

Mais bien sur il faut arriver à l’entretien, ce qui est loin d’être évident car les recruteurs lisent d’abord le CV et ne voient que des expériences professionnelles diverses (sans forcement de lien entre elles puisque dépendant du lieu de résidence).

Et pourtant je ne perds pas espoir, je continue de me former, de réfléchir à de nouveaux projets parce que ce n’est pas parce que l’on est Maman/Femme au foyer à l’étranger que nous sommes inactives, nous sommes de vrai « Home Manager/ Logistic Manager» avec une vraie force de caractère et une grande volonté car en plus de ne pas être rémunéré, le travail n’est pas valorisé. Mais nous gardons notre motivation quoiqu’il arrive (et cela devrait être vraiment un plus pour les recruteurs, avoir une personne qui sait maintenir sa motivation et son plaisir de travailler quelque soit les circonstances).

Why a CV on line ?

Actually it is just to practice on WordPress, so today I did it with a basic template of wordpress, maybe next month I will create my own theme. 🙂

It is a fun way to promote myself